Eden 3- Inspection

Durant tout le discours, Eric a gardé les yeux baissé. Il n’en revient pas. Ainsi sa femme l’a confié à ces femmes pour qu’il soit dressé. Certes, il a fantasmé sur le fait d’être soumis, mais c’était de l’ordre du fantasme. Oui, il a imposé des jeux, des scénarios, reprochant souvent à son épouse de ne pas être assez dominatrice, d’où l’idée de ce stage où il pensait vivre ses fantasmes. Madame Laura l’a bien cerné et le voilà pris à son propre piège. Perdu dans ses pensées, il n’a pas réagi à l’ordre donné. Madame Laura le regarde ravie. Il est totalement désemparé. Il pensait vivre ses rêves, il va devoir obéir et se soumettre aux désirs de toutes les femmes du domaine. Elle imagine déjà comment le dresser. Elle a hâte de lui faire une démonstration de ce qu’est une véritable punition. Sûre d’elle, altière, elle ne méprise pas les hommes mais les utilise comme des objets de son plaisir. Et un de ses nombreux plaisirs, hormis celui de les mettre dans l’embarras, est de les faire souffrir. Elle aime voir un homme se tordre de douleur et la supplier d’arrêter. Elle s’amuse de leur panique quand elle les torture. Elle jouit de ce pouvoir qu’elle exerce parfois avec douceur, bien que souvent avec cruauté. Mais pour l’heure, elle continue d’être chaleureuse avec Eric, voulant jouer avec le chaud et le froid avec lui. Il sera d’autant plus effrayé lorsqu’elle commencera à le punir. Mais à présent, il s’agit de le tirer de sa léthargie.

– Déshabille-toi. Tu sais Eric, il va falloir que tu sois plus attentif. Tu seras puni pour chacune de tes fautes et en peu de temps, tu en as déjà accumulé un certain nombre, alors ne me fais pas, en plus, répéter. Déshabille-toi immédiatement, je veux te voir nu devant moi.

Electrisé par cette dernière phrase, il s’exécute avec des gestes empruntés devant le regard taquin des deux femmes qui n’en perdent pas une miette. Il éprouve à peine une hésitation en enlevant son slip qui libère son sexe de nouveau en érection.

– Bras bien tendus à l’horizontal, en croix, jambes écartées au maximum, plus que ça, allez encore un peu plus… Juliette, peux-tu l’inscrire au programme souplesse renforcée, et ajoute tortures musculaires aussi, ça ne lui fera pas de mal à ce mâle soumis. Eric, sur la pointe des pieds, plus haut… Bon… Ne bouge pas, surtout ne bouge pas. Juliette, inscris-le aussi au ballet option danse forcée.

Eric peine à conserver son équilibre sur le bout des orteils et rapidement son corps est agité de tremblements. Il sent des gouttes de sueur glisser de ses aisselles. Seule son érection ne faiblit pas. Laura tourne autour de lui, elle le palpe, l’effleure le faisant tressaillir. Elle l’inspecte sous toutes les coutures et transmet ses observations à Juliette.

– Juliette, tu notes… transpiration excessive …dermato pour mycose… épilation… à la cire, l’épilation… Hééé pas mal pour un mâle soumis, sexe de 18 centimètres. Tu vas être vraiment à l’étroit dans notre cage… Bon, ne bouge pas, ordonne-t-elle en le laissant pour prendre un verre rempli d’un liquide bleuâtre. Tu en bois juste une gorgée et tu reprends ta position.

Eric obéit. Le liquide n’a pas vraiment de goût, il en avale une gorgée et donne le verre à Juliette qui ne l’a pas quitté des yeux, puis reprend la pose, bras tendus, jambes écartées au maximum sur la pointe des pieds. Quant à Madame Laura, elle palpe ses testicules, caresse le sexe tendu, mais au grand désarroi d’Eric, il sent son érection perdre en vigueur et en quelques instants, c’est un pénis ridiculement flasque et bien réduit que Madame Laura tient dans sa main. Les deux femmes éclatent de rire devant la mine déconfite du pauvre homme. Mais elles se remettent rapidement au travail, prenant des mesures que Juliette note sur une tablette. On entend un bourdonnement s’élever de la pièce derrière le bureau.

– Poignets 15 centimètres, chevilles 20. Pointure 39… Presque des mensurations de femme… annonce Madame Laura en riant. Bon pour la cage, anneau 3 avec sécurité maximale par pression, cage de 2 sur 7, de discipline la cage. Garde bien la position Eric, c’est bientôt fini. Notre atelier connecté est déjà en train de fabriquer tes ornements.

Elle enfile une paire de gants de latex puis se plaçant derrière Eric, elle glisse d’abord un doigt dans son anus, puis deux et trois. Elle les lui fait lécher puis recommence en les enfonçant profondément.

– Anus souple, plug taille moyenne. Ouvre la bouche, plus grand … 5 centimètres … Ne bouge surtout pas, quelques photos pour immortaliser ton arrivée et on pourra enfin passer à la démonstration d’une punition. Je suis certaine que cela va te plaire. Il paraît que tu as écrit plein de poèmes. Ta Maîtresse m’en a fait parvenir certains. C’est un peu naïf comme écriture, un peu scolaire, mais je dois dire que c’est assez clair et précis. Pour tout te dire, certains de tes textes m’ont inspirée et je voudrais les mettre en application. C’est pourquoi je vais assister Juliette. D’habitude, c’est elle qui se charge de punir les mâles, mais elle a bien voulu faire une exception et pour toi ce sera vraiment exceptionnel car je suis bien plus cruelle que la jolie Juliette qui te dévore des yeux car pour elle aussi tu n’es plus qu’une proie à notre merci.

Le corps agité de tremblements, ruisselant de sueur, Eric a de plus en plus de difficulté à garder cette pose qu’il a pourtant décrite dans un de ses nombreux poèmes, espérant que sa Maîtresse la lui impose, mais pas dans ces conditions, ni si longtemps, ni avec les jambes aussi écartées. Néanmoins, il sent son sexe durcir de nouveau. Il frémit en pensant qu’il ne s’agit que d’un prémisse aux vraies tortures et il n’ose imaginer la suite. Pourtant, peut-être inconsciemment soutenu par le regard des deux femmes qui l’observent en souriant, il parvient à garder la pose, le pénis désormais de nouveau fièrement dressé, n’ayant pas compris qu’elles n’attendent qu’une chose, qu’il bouge. Car aucune des deux n’a l’intention de lui permettre de se reposer. Au contraire, elles se délectent de ses efforts pour tenter de rester immobile, ravies de le voir déjà soumis à leur plaisir de le voir souffrir.

Suite : Eden 4- Préparation

2 réflexions sur « Eden 3- Inspection »

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s