Eden 4- Préparation

Finalement vaincu, Eric baisse les talons et les bras. Seul son pénis reste dressé. Il s’attend à être réprimandé, mais Madame Laura lui dit en souriant :

– Tu n’es pas bien résistant, il faudra remédier à cela. Mais bon comme tu sembles impatient de goûter à ta punition, nous n’allons pas te faire attendre.

Sur ces paroles Juliette se dirige vers la pièce où le bourdonnement s’est arrêté. Elle en revient avec un plateau où sont posés différents objets métalliques.

– Et voilà. Une parure complète aux dimensions de monsieur, faite sur mesure dans notre atelier entièrement automatisé et que nous allons étrenner de suite.

Elle prend des bracelets de métal garnis d’anneaux qui s’ajustent parfaitement à ses poignets et chevilles et qu’elle ferme à l’aide d’une petite clef. Elle fait de même avec un collier identique aux bracelets. Puis lui ordonnant de mettre les mains derrière la nuque, elle attache ses poignets à l’arrière du collier.

– Inutile de chercher à les enlever. Seule cette petite clef permet de les ouvrir, clef que nous confierons à ta Maîtresse à l’issue de ton stage. Et du sien aussi bien sur pour qu’elle en fasse bon usage. Mais nous avons d’autres cadeaux pour toi, regarde.

Juliette lui montre alors une paire de sandales aux fines brides métalliques et avec un talon d’environ 5 centimètres de haut.

– Tu sembles apprécier celle de Madame Laura, tu vas avoir les tiennes. Elles sont moins sexy que les nôtres, mais elles réservent bien des surprises.

S’agenouillant devant lui, elle glisse les pieds d’Eric dans les sandales et raccorde la bride à ses bracelets de chevilles.

– Désormais, tu les porteras aussi longtemps que le reste. Elles sont fixées à tes chevilles et tu ne pourras pas les enlever sans la clef. Mais je vais te montrer les surprises qu’elles te réservent.

Tournant une molette, le talon télescopique de la sandale s’allonge en s’amincissant et la semelle se courbe pour suivre la progression. En quelques tours, voilà Eric en équilibre précaire sur des talons aiguilles de dix centimètres. Elle place alors une tige métallique entre ses jambes qu’elle attache aux bracelets de ses chevilles pour les maintenir bien écartées.

– Attends, ce n’est pas fini. Voilà la cerise sur le gâteau …

Et tournant une autre molette, elle fait surgir des aiguilles sous les talons d’Eric qui se dresse alors sur la pointe des pieds.

– N’est-ce pas fabuleux ? glisse Madame Laura. Te voilà contraint de rester sur le bout des orteils.

Rapidement, les jambes du pauvre homme sont parcourues de tremblements alors que les deux femmes s’esclaffent en le voyant osciller en équilibre précaire sur les diaboliques sandales, jambes maintenues écartées et les mains attachées derrière la tête, offert, vulnérable. Madame Laura s’approche de lui, se plaçant derrière, elle palpe ses fesses, descend le long des jambes pour caresser les mollets tendus. Ses mains remontent pour se saisir des testicules. Le sexe d’Eric se tend comme jamais tandis qu’elle malaxe doucement les bourses pleines. Il a le pénis agité de spasmes quand elle recule, ravie de le voir dans un tel état d’excitation et de frustration, tremblant, tendu sur l’extrême pointe des pieds.

– Et voilà un mâle soumis qui connait désormais les affres des talons hauts. Laissons-le ainsi pour la suite car il manque le principal, n’est-ce pas Juliette ?

– En effet Laura, mais dans son état cela ne va pas être possible, dit-elle en saisissant le sexe dressé devant elle.

Et sa main entreprend de lents mouvements de va et vient, mettant Eric à l’agonie. Il se déhanche pour tenter d’accéder au plaisir, mais Juliette retire sa main pour lui asséner une gifle retentissante. Elle reprend le sexe tendu au maximum dans sa main, amenant de nouveau le pauvre homme au bord de l’orgasme. Les deux femmes rient de le voir se tendre et gémir de frustration et de plaisir à chaque fois refusé, puis Madame Laura prend le verre au liquide bleuâtre et le penche devant la bouche d’Eric

– Cela suffit. Bois Eric, une seule gorgée, ça devrait suffire.

Sachant ce qui l’attend, Eric a une courte hésitation, mais il ouvre la bouche et Madame Laura y verse le liquide. Juliette s’active sur les molettes des sandales et Eric peut enfin poser de nouveau les pieds à terre. Néanmoins, elle laisse la tige entre ses chevilles. Et il découvre que celle-ci est télescopique quand Juliette la fait coulisser pour lui écarter les jambes au maximum. Rapidement, il sent son sexe se ramollir pour devenir flasque en quelques instants. Juliette prend alors un anneau garni de pointes à l’intérieur qu’elle ouvre et avec des gestes surs et précis, elle le place derrière les testicules puis bien ajusté autour de la base de son pénis désormais mou. Il sent les pointes de l’anneau mordre sa chair quand elle referme l’anneau à l’aide de la fameuse petite clef.

– C’est un dispositif vraiment génial, lui explique Madame Laura. Le problème avec les cages de chasteté classiques, c’est que l’anneau n’est jamais vraiment à la bonne taille. Ici avec ce système d’anneau pouvant s’ouvrir et s’ajustant parfaitement à la base du pénis, cet inconvénient a été écarté. L’autre gros problème c’est qu’elles glissent, ne remplissant plus vraiment leur rôle. Là aussi, le problème a été résolu grâce aux pointes qui réagissent à la pression. Si tu as ne serait-ce qu’un léger début d’érection, alors elles s’allongent pour se planter dans ta peau. Grâce à ce dispositif, ta cage ne descendra jamais. L’anneau sera ancré à la base de ton sexe. Il va de soi que l’ensemble de la cage est équipé du même dispositif. C’est un moyen radical de calmer les ardeurs des mâles. Très douloureux parait-il, mais radical et vraiment sécurisé.

Tandis qu’elle explique ce fonctionnement, Juliette glisse le pénis dans la cage proprement dite et referme l’ensemble avec la même petite clef. Elle fait coulisser la tige entre les jambes d’Eric pour lui permettre de les resserrer et avec suffisamment de jeu pour qu’il puisse se déplacer. Elle place une chaine au bout de la cage et s’en sert comme d’une laisse.

– Le voilà fin prêt pour la démonstration, dit-elle en tirant sur la chaine pour prendre les derniers objets du plateau.

Suite : Eden 5- Démonstration

2 réflexions sur « Eden 4- Préparation »

  1. Ces sandales « sadiques » existeraient-elles déjà ? Dans le cas contraire, bravo (une fois de plus) pour ton imagination et songe à envisager en déposer le brevet : j’adore le concept !
    Et quid du liquide bleuâtre ? Sacré clin d’oeil aux pilules bleues à l’effet inverse 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s